mercredi 30 mars 2011

Une lettre est une âme

Une lettre est une âme, elle est un si fidèle écho de la voix qui parle que les esprits délicats la comptent parmi les plus riches trésors de l'amour.
(Balzac - Le Père Goriot)

dimanche 27 mars 2011

Ce qui doit arriver arrive

Pourquoi, mon cœur, erres-tu en vain ?
Repose-toi donc quelque part.
Ce qui doit arriver arrive.
Ne songe pas à ce qui fut ni à ce qui sera :
Réjouis-toi des joies qui viennent et passent sans que tu ne t'y attendes.
(Bhartrhari)

jeudi 24 mars 2011

Serrer contre soi les choses simples...

Il faut toujours serrer fort contre soi les choses simples et ne pas les laisser aller plus loin que l'avenir.
(Jean-Claude Dubois)

J'adore ces mots !... :-)

mercredi 23 mars 2011

Et si le rêve se réalisait...

Je pense que pendant le jour, nous voyons et vivons tellement de choses qu'il n'y a pas assez de place dans notre tête pour tous nos rêves.
Il est presque aussi difficile de se rappeler un rêve que d'attraper un oiseau. Mais parfois, on dirait que l'oiseau vient de lui-même se poser sur notre épaule.
(Jostein Gaarder)
Photo trouvée sur le net

mercredi 16 mars 2011

Festival de l'île de Wight, 1970 - Suzanne

J'ai déjà mis sur ce blog deux vidéos de cette chanson: "Suzanne", mais celle que je vous mets ce soir, chantée par son auteur, a été faite lors du Festival de l'île de Wight, en 1970...
Magnifique Leonard Cohen ! si jeune... et si beau, il faut le dire..., et émouvant retour en arrière, empreint d'une certaine nostalgie, il faut le dire aussi...

Il n'y a pas de hasard...

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous.
(Paul Eluard)

dimanche 13 mars 2011

Le coeur le plus sensible...

Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs
est toujours le premier blessé par les épines.
(Thomas Moore)

Photo faite en mars 2009

vendredi 4 mars 2011

Petite pause

Pendant une dizaine de jours, mon blog sera en pause. Il va y avoir du petit et du grand monde chez moi la semaine prochaine, alors... (sourire)
Bonne continuation à vous toutes et tous. A très bientôt.


Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, 
au petit matin, à la table des anges.
(Khalil Gibran)

jeudi 3 mars 2011

Pierre Schott - Les ailes du papillon

Pierre Schott...
C'est mon frère qui me l'avait fait connaître... Il l'aimait beaucoup, et il avait raison... J'ai tous ses albums, sauf son dernier, que je vais d'ailleurs m'empresser d'acheter.
Soirée nostalgie, donc... et émotion...
Prenez le temps de l'écouter, et d'aller visiter son site --> Pierre Schott

mardi 1 mars 2011

... est plus précieux que l'or

Le cadeau d’une pensée est plus précieux que l’or.
(Félix Leclerc)

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne