dimanche 18 décembre 2011

Pause de fin d'année

Ce blog sera en pause jusqu'en début d'année 2012. 
Passez de bonnes fêtes de fin d'année. A bientôt ! Je vous embrasse.


mardi 13 décembre 2011

La vérité

La vérité est ce qui brûle. La vérité est moins dans la parole que dans les yeux, les mains et le silence. La vérité, ce sont des yeux et des mains qui brûlent en silence. (Christian Bobin)

dimanche 11 décembre 2011

Juste laissez les choses être...

Les explications vont bien pour les choses pratiques, mais sont déplacées pour la beauté, l'amour et la simple présence. Juste laissez les choses être. Aimez le mystère au lieu de résoudre l'énigme.  (Leo Hartong)

jeudi 8 décembre 2011

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
 
l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
 l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
 la Maturité.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même
ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
 
le Respect.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
 
l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime
quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
 la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert…
 l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle…
 
la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé(e) pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est…
 le Savoir vivre.

Texte de Kim Mc Millen ou de Charlie Chaplin, "paternité" controversée... :-)

mardi 6 décembre 2011

Le coeur ne peut tromper...

Votre ami revient d'un long voyage... Faut-il vous livrer à lui de prime abord ? Cela n'est guère prudent. S'il était changé ?... Tâtez-le donc près du coeur, au moins un instant. (Joseph Roux)

lundi 5 décembre 2011

Confiance et liberté

Le monde n'est si meurtrier que parce qu'il est aux mains de gens qui ont commencé par se tuer eux-mêmes, par étrangler en eux toute confiance instinctive, toute liberté donnée de soi à soi. Je suis toujours étonné de voir le peu de liberté que chacun s'autorise, cette manière de coller sa respiration à la vitre des conventions, et la buée que cela donne, l'empêchement de vivre, d'aimer. (Christian Bobin)

vendredi 2 décembre 2011

La pluie tombe...

La pluie tombe comme nous tombons amoureux : 
en déjouant les prévisions. 
(Martin Page)


Jolie citation, 
non ?... :-)

mercredi 30 novembre 2011

mardi 29 novembre 2011

comme une opportunité...

Tout ce qui vient à vous vient à vous parce que vous l'avez attiré; tout ce qui vient à vous vient à vous comme un défi et comme une opportunité. (Arnaud Desjardins)

vendredi 25 novembre 2011

Savoir écouter... une si belle qualité

Bien écouter, c’est presque répondre. (Marivaux)

Une oreille attentive est exceptionnelle aussi bien pour celui qui écoute que pour celui qui parle. Lorsque nous sommes reçus à coeur ouvert, sans être jugés, qu'on nous écoute d'une oreille intéressée, notre esprit s'ouvre. (Sue Patton Thoele)


(Photo trouvée sur le net)

mercredi 23 novembre 2011

Ceux que j'aime...

Ceux que j'aime, je ne leur demande que d'être libres de moi et ne jamais me rendre compte de ce qu'ils font ou de ce qu'ils ne font pas, et bien sûr, de ne jamais exiger une telle chose de moi. L'amour ne va qu'avec la liberté. La liberté ne va qu'avec l'amour. (Christian Bobin)

mardi 22 novembre 2011

Les sentiments

Dans le domaine des sentiments, le temps n'existe pas. 
(Arnaldur Indridason)

samedi 19 novembre 2011

un nouveau chemin...


De tout, il resta trois choses : 
La certitude que tout était en train de commencer, 
la certitude qu’il fallait continuer,
la certitude que cela serait interrompu avant que d’être terminé. 

Faire de l’interruption, un nouveau chemin,
faire de la chute, un pas de danse,
faire de la peur, un escalier,
du rêve, un pont,
de la recherche…
une rencontre. 

Fernando Pessoa

mercredi 16 novembre 2011

Sois ce que tu es, rien de plus...

Sois ce que tu es, rien de plus : calme, clair et limpide. C'est automatique. Si nous paraissons ce que nous sommes en nous demandant à nous-mêmes à chaque instant : Est-ce bien ce que je désire vraiment faire ?, et en ne le faisant que si la réponse est oui, cela détourne automatiquement ceux qui n'ont rien à apprendre de ce que nous sommes, et cela attire ceux qui sont en mesure d'apprendre - ainsi bien sûr que ceux dont nous sommes en mesure d'apprendre quelque chose. (Richard Bach)

dimanche 13 novembre 2011

L'authenticité

Quand on est à l'écoute d'une certaine authenticité, on s'aperçoit que le chaos est là, en chacun de nous, et qu'il faut bien faire avec. (François Cluzet)

jeudi 10 novembre 2011

Nos enfants

Alors que nous essayons d'enseigner 
la vie à nos enfants, 
nos enfants nous montrent 
ce qu'est la vie. 
(Angela Schwindt)










Photo trouvée sur le net.

mercredi 9 novembre 2011

dimanche 6 novembre 2011

On se croise, on se suit, on se dépasse...

On se croise, on se suit, on se dépasse, on ne se rencontre pas (sauf sous la forme brutale de la collision) et l'aimable coup de chapeau fait place au furieux coup de klaxon. Ce chauffeur qui, sur une route sinueuse, roule trop lentement devant nous, ce n'est plus notre prochain mais un obstacle ambulant, une cause d'embouteillage, un mangeur de moyenne, etc. - tout sauf un être humain auquel on concède le droit d'admirer le paysage... (Gustave Thibon)


Pourquoi tant d'agressivité lorsque les gens sont au volant de leur voiture ? J'aimerais comprendre parfois... 

mardi 1 novembre 2011

Aimer la vie...

Un seul jour vaut plus à lui seul qu'une montagne d'or. Si vous haïssez la mort, il faut aimer la vie. (Urabe Kenko)

vendredi 21 octobre 2011

Saisir...

Recueillir le grain des heures
Etreindre l'étincelle
Ravir un paysage
Absorber l'hiver avec le rire
Dissoudre les nœuds du chagrin
S'imprégner d'un visage
Moissonner à voix basse
Flamber pour un mot tendre
Embrasser la ville et ses reflux
Ecouter l'océan en toutes choses
Entendre les sierras du silence
Transcrire la mémoire des miséricordieux
Relire un poème qui avive
Saisir chaque maillon d'amitié.

Andrée Chedid 
(Au coeur du coeur)

jeudi 13 octobre 2011

Une résignation en éveil

Une résignation, non pas mystique ni détachée, mais une résignation en éveil, consciente et guidée par l'amour, est le seul de nos sentiments qui ne puisse jamais devenir un faux semblant. (Joseph Conrad)

mercredi 12 octobre 2011

Les pensées positives, les pensées négatives

Les pensées positives sont créatrices, stimulantes, constructives... Elles irradient notre corps et notre esprit d'une énergie tonique.
Les pensées négatives sont tout l'inverse. Elles nous atrophient et réduisent le champ de nos possibilités.
(Catherine Rambert)

lundi 10 octobre 2011

Alors, je ne fuis plus... :-)

Etre débordé nous donne souvent l'impression d'"exister", de vivre intensément, alors qu'à bien y regarder c'est le signe d'un éparpillement de l'être. Et parfois, même une fuite. 
(Catherine Rambert)

 Alors, je ne fuis plus... (sourire)

vendredi 7 octobre 2011

4 ans ! Mon blog a 4 ans aujourd'hui !

1 an, 2 ans, 3 ans, 4 ans ! Voici 4 ans aujourd'hui que j'ai créé mon blog "Un coeur qui bat" ! Décidément, le chiffre 4 est très présent en cette période : 4 ans de blog, 4 blogs ouverts à ce jour, et 4 petits-enfants !... (sourire) 
Depuis l'ouverture de ce blog, bien des événements ont eu lieu dans ma vie, certains joyeux (la naissance de mes quatre petits-enfants), certains douloureux (le départ de Jean, l'accident de Noé), ainsi va la vie, dit-on. Mais vous avez toujours été là pour me témoigner votre amitié à chacun de ces événements, quels qu'ils soient et je vous en remercie infiniment. Certaines personnes pensent que les blogs ont juste un but ludique, mais lorsque je vois toute cette sensibilité, toutes ces émotions, tout cet amour si présents à travers les blogs et à travers les mots échangés, je me dis que c'est bien plus qu'un jeu, c'est avant tout un immense lieu de partage et d'échange.
Mon voeu de l'année passée s'est exaucé puisque cet été, j'ai eu la chance de rencontrer dans la "réalité" deux amies blogueuses, et je vous le dis, ce fut des instants magiques!, se voir pour de vrai! sans écran entre nous, se parler de vive voix, rire ensemble, quel immense plaisir!... Et ce n'est pas fini, d'autres rencontres doivent avoir lieu... :-)
Mais je suis bavarde, il est temps de souffler les bougies. Vous les soufflez avec moi ? Attention ! 1, 2, 3 !... et 4 !... Et voilà, l'aventure continue !...
Un grand merci à vous toutes et tous pour votre amitié et votre présence. Je vous embrasse fort.


mardi 4 octobre 2011

Film : Les Bien-Aimés

Hier soir je suis allée au cinéma voir le film "Les Bien-Aimés" de Christophe Honoré. 
Eh bien... j'ai bien aimé... :-)
Il s'agit d'une comédie dramatique, un film léger et grave en même temps, sur le tourment, le manque, que causent bien souvent les histoires d'Amour. "On peut vivre sans l'autre, mais on ne peut vivre sans l'aimer, telle est la morale de ce magnifique traité du manque." (Télérama). 
Si vous voulez lire en totalité la critique de Télérama, c'est ici --> critique de Télérama
Et ci-dessous, la bande annonce :

Est-ce que quelqu'un l'a vu ? Comment l'avez-vous trouvé ? Avez-vous aimé ?...

lundi 3 octobre 2011

Suzanne, par Françoise Hardy

"Suzanne" de Leonard Cohen interprétée par Françoise Hardy. Une version que je ne connaissais pas, que j'ai découverte hier soir et que j'aime beaucoup.

   

vendredi 30 septembre 2011

L'ultime démarche de la raison...

L’ultime démarche de la raison est de reconnaître qu’il y a une infinité de choses qui la dépassent. (Blaise Pascal)

mercredi 21 septembre 2011

L'instant présent...

L'instant présent, sans penser à hier... L'instant présent, sans penser à demain... C'est si important de vivre l'instant présent...

"Le bonheur de demain n'existe pas. Le bonheur, c'est tout de suite ou jamais. Ce n'est pas réfléchir, dorer, organiser, capitonner la vie, mais savoir la goûter à tout instant." (René Barjavel)

"Le miracle n'est pas de marcher sur l'eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d'apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant." (Thich Nhat Hanh)

Sur l'île d'Ouessant, fin août 2011

lundi 19 septembre 2011

L'expérience

On s'aperçoit, chaque jour, qu'il faut cesser de croire à quelque chose ou à quelqu'un; et cette démolition quotidienne de nos plus chères illusions s'appelle "expérience". (Jean Simard)

lundi 12 septembre 2011

J'étais fragile...

J'étais fragile comme du papier
J'étais facile à déchirer
Le moindre petit vent contraire
M'envoyait de suite en enfer
J'étais fragile comme du cristal
Des jours très bien, des jours très mal
A la merci de l'air du temps
Un mot me griffait jusqu'au sang.

J'étais l'argile du potier
Je me laissais toujours modeler
Un jour j'ai voulu être moi
Plutôt qu'une autre sous tes doigts
J'ai voulu savoir qui j'étais
Etais-je l'algue ou la forêt
Etais-je la soie ou la laine
Le granit ou la porcelaine ?

Aujourd'hui je vais vers moi-même
Même s'il en coûte à ceux qui m'aiment
Trop habitués à me voir
Docilement suivre leurs couloirs
Aujourd'hui je me suis de près
Je ne me quitte plus jamais
Je ne m'éloigne plus de moi
J'allais de guingois, je vais droit.

Je suis subtile, je rebondis
je suis heureuse et puis je ris
Il n'y a plus de vents contraires
Je nage au milieu de la mer
Je suis légère comme une plume
Je sors enfin de la brume
Je suis bien dans ma propre peau
Je navigue au fond de mon eau.

Très beau poème de Julos Beaucarne

mardi 6 septembre 2011

Remonter la montre de son coeur

L'essentiel est de pouvoir remonter la montre de son coeur.
- Julos Beaucarne -

Peinture de Jean-Michel Folon

mercredi 31 août 2011

C'est la rentrée !...

Mes vacances sont finies, me voici de retour ! J'espère que les vôtres ont été aussi belles que furent les miennes. Les trois premières semaines, j'ai passé beaucoup de temps avec mes enfants et petits-enfants, un vrai régal !, je les aime tant ! Et ma quatrième et dernière semaine de congés, je l'ai passée en Bretagne, dont une bonne partie dans le Finistère, une région magnifique. Je mettrai au fil des jours, et sur mon blog approprié, des photos de ce si bel endroit.
Bonne soirée à vous, et bonne rentrée !

Et évidemment, je reprends mes billets et poste une nouvelle citation !...

Si quitter ce monde est une réalité aussi forte que l'aimer, alors il doit y avoir une signification dans les rencontres et les séparations de la vie.
(Rabindranàth Tagore)

parce qu'il y a de très belles rencontres, et il ne faut surtout pas les manquer...

lundi 11 juillet 2011

Pause estivale

Ce blog sera en pause jusqu'à fin août. Si vous désirez me lire, je continuerai à déposer des billets sur mon autre blog J‘ai envie d‘en parler, où je donnerai, entre autres, et régulièrement, des nouvelles du petit bonhomme.
Je vous souhaite de passer un très bel été, et je vous dis à bientôt.
Bises à vous toutes et tous.

Les fleurs de Chantal V

lundi 4 juillet 2011

Le petit bonhomme courageux continue à se battre

Le petit bonhomme courageux continue à se battre et il va sortir victorieux et encore plus fort de ce vilain coup du sort.
Si vous voulez continuer à suivre ses progrès, c'est : ici

Photo : Ed Clark

lundi 27 juin 2011

Les progrès du petit bonhomme courageux

En une semaine, mon petit-fils a fait d'énormes progrès, c'est vraiment un sacré petit bonhomme courageux !...
A lire, si vous le désirez : ici

Photo de Sabine Weiss

mardi 21 juin 2011

mardi 14 juin 2011

Nouvelles du petit bonhomme courageux

Si vous voulez avoir des nouvelles du petit bonhomme courageux, cliquez sur ce lien : ici

Photo trouvée sur le net.

mardi 7 juin 2011

Renaissance, Amour et Espoir

Me voici de retour, avec les mots Renaissance, Amour et Espoir.
Allez lire les deux billets suivants, vous comprendrez...

Message d'amour et d'espoir --> ici
Prière pour un petit ange --> ici

lundi 30 mai 2011

Blog en pause

Ce matin, juste ces quelques lignes pour vous dire que mon blog sera en pause pendant quelques temps.
Je vous dis donc à bientôt et vous embrasse.

jeudi 26 mai 2011

Pas de vide dans le coeur humain

Pas de vide dans le coeur humain. De certaines démolitions se font, et il est bon qu'elles se fassent, mais à la condition d'être suivies de reconstructions.
(Victor Hugo)

mercredi 25 mai 2011

Le bonheur, sans condition

La plupart des hommes font du bonheur une condition. Mais le bonheur ne se rencontre que lorsqu'on ne pose pas de condition.
(Arthur Rubinstein)

lundi 23 mai 2011

Il existe un curieux paradoxe...

Il existe un curieux paradoxe : quand je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer.
(Carl Rogers)

jeudi 19 mai 2011

Les pecheurs de perles - David Gilmour

(Je crois entendre encore)



Magnifiquement BEAU et émouvant...
Merci Monique, de m'avoir fait découvrir ce morceau. Tu as pensé à Jean avec qui tu aurais aimé le partager. Il l'aurait aimé, j'en suis sûre. Alors écoutons-le et faisons-le partager autour de nous...

mercredi 18 mai 2011

Les beaux jours

Les beaux jours sont peut-être déjà derrière nous, mais ils sont peut-être aussi pour demain. Nous avons tous besoin de les rencontrer.
(Josiane Criscuolo)

lundi 16 mai 2011

Yves Jamait : "Reste"

Vous connaissez Yves Jamait ? Si non, c'est le moment de le découvrir.
"Reste" : pensée pour une personne qui aime beaucoup cette chanson et cet artiste.



Les paroles --> ici

mercredi 11 mai 2011

La vérité et la simplicité

Il y a quelques rencontres dans la vie où la vérité et la simplicité sont le meilleur manège du monde.
(Jean de La Bruyère)

mardi 10 mai 2011

Aimer, c'est durer

Etre aimé, c'est se consumer dans la flamme. 
Aimer, c'est luire d'une lumière inépuisable. 
Etre aimé, c'est passer ; aimer c'est durer.
(Rainer Maria Rilke)

J'ai envie de l'interpréter ainsi :
Celui qui donne a tout,
celui qui attend n'a rien.

lundi 9 mai 2011

Leçon ancestrale...

Leçon ancestrale, coutume venue de la nuit des temps : attendre infiniment, mais sans rien attendre de personne.
(Christian Bobin)

jeudi 5 mai 2011

La véritable histoire de notre vie...

(...) la véritable histoire de notre vie se déroule dans le secret des âmes et des coeurs; là s'écrivent les pages du roman que nul lecteur jamais ne lira.
(Georges Dor)

mardi 3 mai 2011

... le chemin qu'il reste à faire

Une réponse, c'est forcément le chemin qu'on a déjà parcouru. Seules les questions peuvent montrer le chemin qu'il reste à faire.
(Jostein Gaarder)

lundi 2 mai 2011

La gentillesse

Fais preuve de gentillesse envers tous ceux que tu rencontres, leur combat est peut-être plus dur que le tien.
(Platon)

vendredi 29 avril 2011

Dire je t'aime...

Dire je t'aime à quelqu'un est peut-être la suprême prière humaine.
(Georges Dor)

jeudi 28 avril 2011

J'veux du soleil !

Une envie subite, comme ça, de soleil !... J'veux du soleil !!!... :-)
Le clip est joli, en plus...


Les paroles --> ici

mercredi 27 avril 2011

Dans les vallées aussi, il y a des chemins

Nous ne sommes pas faits pour vivre toujours aux limites de nous-mêmes. Dans les vallées aussi il y a des chemins.
(Jean-Paul Sartre)

mardi 26 avril 2011

L'imprévu est souvent le plus constructif

C'est souvent l'imprévu qui modifie le plus le comportement d'un être vivant et, par conséquent, c'est ce qui lui apporte le plus. On constate un grand paradoxe: c'est ce qui est inconnu, non prévisible, non planifié qui est le plus constructif.
(Daniel Mange)


Peut-être parce que cela nous permet de nous dépasser et de réaliser des choses dont on ne se serait pas cru capable si l'on y avait trop réfléchi auparavant...

lundi 18 avril 2011

La vie continue toujours...

La vie avait continué après, la vie continue toujours. Elle te donne des raisons de pleurer et des raisons de rire. C'est une personne, la vie, une personne qu'il faut prendre comme partenaire. Entrer dans sa valse, dans ses tourbillons, parfois elle te fait boire la tasse et tu crois que tu vas mourir et puis elle t'attrape par les cheveux et te dépose plus loin. Parfois elle t'écrase les pieds, parfois elle te fait valser. Il faut entrer dans la vie comme on entre dans une danse. Ne pas arrêter le mouvement en pleurant sur soi, en accusant les autres, en buvant, en prenant des petites pilules pour amortir le choc. Valser, valser, valser. Franchir les épreuves qu'elle t'envoie pour te rendre plus forte, plus déterminée.
(Katherine Pancol - Les yeux jaunes des crocodiles)

Livre que je suis en train de lire... 
et qui me parle... beaucoup... :-)

mercredi 13 avril 2011

Petite escapade...

Petite escapade dans le Périgord, cette fin de semaine.
A bientôt ! Bisous à tous.

Photo prise sur le net : Sarlat.

lundi 11 avril 2011

La présence

Si on veut transmettre quelque chose dans cette vie, c'est par la présence bien plus que par la langue et par la parole. La parole doit venir à certains moments, mais ce qui instruit et ce qui donne, c'est la présence. C'est elle qui est silencieusement agissante.
(Christian Bobin)

vendredi 8 avril 2011

Le monde extérieur, le reflet de notre monde intérieur

Tant que l'on n'a pas trouvé intérieurement ce que l'on cherche au-dehors, on passera à côté sans le voir, car le monde extérieur n'est qu'un reflet de notre monde intérieur. Que ce soit la beauté, l'amour, la sagesse, il est presque inutile de les chercher autour de soi si on n'a pas commencé par les découvrir en soi.
(Omraam Mikhaël Aïvanhov)

jeudi 7 avril 2011

Un livre, c'est un navire dont il faut libérer les amarres...

Un livre, c'est un navire dont il faut libérer les amarres... c'est un trésor qu'il faut extirper d'un coffre verrouillé... c'est une baguette magique dont nous somme le maître si nous en saisissons les mots...
(Michel Bouthot)

mercredi 6 avril 2011

mardi 5 avril 2011

Il faut faire attention aux mots...

Tout le monde dit et répète « je t'aime ». [...] Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champs. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver.
(Erik Orsenna)

Tout cela pour dire que certains mots en arrivent à être vidés de leur sens, à ne plus avoir ni saveur, ni parfum, ni intensité, à force d'être répétés et utilisés à toutes les sauces. Leur sens premier finit par être banalisé.

Et je rajoute, suite aux premiers commentaires que j'ai eus, que bien sûr que oui ! qu'il ne faut pas hésiter à dire "Je t'aime", si on le pense vraiment et sincèrement !

mercredi 30 mars 2011

Une lettre est une âme

Une lettre est une âme, elle est un si fidèle écho de la voix qui parle que les esprits délicats la comptent parmi les plus riches trésors de l'amour.
(Balzac - Le Père Goriot)

dimanche 27 mars 2011

Ce qui doit arriver arrive

Pourquoi, mon cœur, erres-tu en vain ?
Repose-toi donc quelque part.
Ce qui doit arriver arrive.
Ne songe pas à ce qui fut ni à ce qui sera :
Réjouis-toi des joies qui viennent et passent sans que tu ne t'y attendes.
(Bhartrhari)

jeudi 24 mars 2011

Serrer contre soi les choses simples...

Il faut toujours serrer fort contre soi les choses simples et ne pas les laisser aller plus loin que l'avenir.
(Jean-Claude Dubois)

J'adore ces mots !... :-)

mercredi 23 mars 2011

Et si le rêve se réalisait...

Je pense que pendant le jour, nous voyons et vivons tellement de choses qu'il n'y a pas assez de place dans notre tête pour tous nos rêves.
Il est presque aussi difficile de se rappeler un rêve que d'attraper un oiseau. Mais parfois, on dirait que l'oiseau vient de lui-même se poser sur notre épaule.
(Jostein Gaarder)
Photo trouvée sur le net

mercredi 16 mars 2011

Festival de l'île de Wight, 1970 - Suzanne

J'ai déjà mis sur ce blog deux vidéos de cette chanson: "Suzanne", mais celle que je vous mets ce soir, chantée par son auteur, a été faite lors du Festival de l'île de Wight, en 1970...
Magnifique Leonard Cohen ! si jeune... et si beau, il faut le dire..., et émouvant retour en arrière, empreint d'une certaine nostalgie, il faut le dire aussi...

Il n'y a pas de hasard...

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous.
(Paul Eluard)

dimanche 13 mars 2011

Le coeur le plus sensible...

Le coeur le plus sensible à la beauté des fleurs
est toujours le premier blessé par les épines.
(Thomas Moore)

Photo faite en mars 2009

vendredi 4 mars 2011

Petite pause

Pendant une dizaine de jours, mon blog sera en pause. Il va y avoir du petit et du grand monde chez moi la semaine prochaine, alors... (sourire)
Bonne continuation à vous toutes et tous. A très bientôt.


Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, 
au petit matin, à la table des anges.
(Khalil Gibran)

jeudi 3 mars 2011

Pierre Schott - Les ailes du papillon

Pierre Schott...
C'est mon frère qui me l'avait fait connaître... Il l'aimait beaucoup, et il avait raison... J'ai tous ses albums, sauf son dernier, que je vais d'ailleurs m'empresser d'acheter.
Soirée nostalgie, donc... et émotion...
Prenez le temps de l'écouter, et d'aller visiter son site --> Pierre Schott

mardi 1 mars 2011

... est plus précieux que l'or

Le cadeau d’une pensée est plus précieux que l’or.
(Félix Leclerc)

lundi 28 février 2011

Mourir d'aimer, avec Annie Girardot

Je l'aimais bien Annie Girardot. Elle m'avait profondément émue dans le film "Mourir d'aimer", le film y était sûrement aussi pour quelque chose.
Elle nous a quittés aujourd'hui, discrètement, sans faire de bruit. Alors j'ai envie de lui rendre un petit hommage avec un extrait de ce film, quand tout allait bien...


En savoir plus sur ce film --> Mourir d‘aimer

dimanche 27 février 2011

Ensemble

Je chemine vers les fonds de toi
Où le regard est en repos
Où l'ombre se replie
Où les murs se descellent

Quand j'ai appris
Que ton geste et ton mot
N'étaient que tes saisons
J'ai pris sur moi ce pèlerinage
Pour te franchir porte à porte
O toi qui me conteras notre histoire.

Andrée Chedid
(Au coeur du coeur, Ed. Librio, p. 18)

vendredi 25 février 2011

L'amour et les mots

Pour finir la semaine en douceur, cette jolie chanson (et clip) de Romain Dudek. Je viens juste de la découvrir et je la trouve belle.

mercredi 23 février 2011

Parle-leur le langage des rêves...

N'attache aucune importance aux critiques et au jugement des autres. Ils traduisent leur souffrance, leur inquiétude, leurs hésitations, derrière des attitudes violentes, de fausse affirmation de soi. Parle-leur le langage des rêves, celui des émotions simples qu'ils ont perdues, si tu veux te rapprocher d'eux.
(Jean-Paul Bourre)

lundi 21 février 2011

En s'égarant ainsi, on fait plus d'une découverte...

Ce qui fait qu'on cherche longtemps, c'est qu'on ne cherche pas où il faut et qu'on cherche où il ne faut pas. Mais comment chercher où il faut quand on ignore même ce qu'on cherche? et c'est ce qui arrive toujours quand on compose et quand on crée. Heureusement, en s'égarant ainsi, on fait plus d'une découverte, on a des rencontres heureuses et on est souvent dédommagé de ce qu'on cherche sans le trouver par ce qu'on trouve sans le chercher.
(Joseph Joubert)

vendredi 18 février 2011

Seul le hasard est parlant

Seul le hasard peut nous apparaître comme un message. Ce qui arrive par nécessité, ce qui est attendu et se répète quotidiennement n'est que chose muette. Seul le hasard est parlant. On tente d'y lire comme les gitanes lisent au fond d'une tasse dans les figures qu'a dessinées le marc du café.
(Milan Kundera)

mercredi 16 février 2011

Jules et Jim - Le tourbillon

Le présent est la seule chose qui n'ait pas de fin

Tout passe, les heures, les nuages dans le ciel, la vie des hommes, emportés de la naissance vers la mort. Ne t'attache pas à la chronologie affective des choses. C'est une très mauvaise manière de voir le monde. Fais de chaque seconde une expérience enrichissante, sans t'inquiéter du temps qui fuit et des matins qui ne reviennent plus. Le présent est la seule chose qui n'ait pas de fin.
(Jean-Paul Bourre)

mardi 15 février 2011

C'était loin et pourtant c'était hier...

C'était loin et pourtant c'était hier. Il n'existe pas de forme verbale qui corresponde à ce genre d'indication dans le temps. Le souvenir est ballotté sans cesse entre le parfait et l'imparfait, de même que la mémoire, pour peu qu'on lui laisse libre cours, préfère le plus souvent le chaos au tableau chronologique.
(Cees Nooteboom)

lundi 14 février 2011

C'est une chose bien étrange que les pensées...

C'est une chose bien étrange que les pensées. Elles ne sont souvent rien de plus que des accidents qui disparaissent sans laisser de traces, elles ont leurs temps morts et leurs saisons florissantes. On peut faire une découverte géniale et la voir néanmoins se faner lentement dans vos mains, telle une fleur. La forme en demeure, mais elle n'a plus ni couleur, ni parfum. C'est-à-dire que l'on a beau s'en souvenir mot pour mot, que sa valeur logique peut bien être intacte, elle ne rôde plus qu'à la surface de notre être, au hasard, et sans nous enrichir. Jusqu'à ce que revienne soudain - quelques années plus tard peut-être - un moment où nous prenons conscience que dans l'intervalle, même si notre logique a paru en tenir compte, nous avons complètement négligé sa présence.
(Robert Musil)

dimanche 13 février 2011

Patience, le printemps se prépare...

Bourgeons encore timides, mais patience, le printemps se prépare, 
et avec lui, la Renaissance de la nature.

Photo faite cet après-midi : 
premiers bourgeons de mon cognassier du Japon.
(Cliquez sur la photo pour l'agrandir.)

vendredi 11 février 2011

Je voudrais en parler, mais je me tais


Dans ma jeunesse, je n'avais jamais connu le goût du chagrin
Mais je me plaisais à hanter de hauts balcons
Du haut desquels, pour écrire des poèmes nouveaux,
je me forçais à chanter d'imaginaires chagrins.

Aujourd'hui que j'ai bu le chagrin jusqu'à la lie
Je voudrais en parler, mais je me tais
Et si j'ouvre la bouche, c'est seulement pour dire:
« L'air est frais, quel bel automne ! »

Xin Qiji

jeudi 10 février 2011

Même si l'amour prend l'expression d'un jeu...

Ne jouez ni avec vos sentiments ni avec ceux de l'autre. Même si l'amour prend l'expression d'un jeu, il mérite, ô combien, d'être pris au sérieux.
(Catherine Bensaïd)

mercredi 9 février 2011

Faut oublier - Mathieu Chedid

Je n'ai pas l'habitude d'écouter Mathieu Chedid, je connais même très mal ses chansons, mais là, ce soir, j'ai eu envie d'aller le découvrir un peu plus, peut-être par rapport à sa grand-mère, Andrée Chedid, qui vient de disparaître.
J'ai beaucoup aimé certaines de ses chansons, dont celle-ci "Faut oublier" que voici :


Les paroles --> ici

L'instabilité des sentiments et des choses

«Fais comme moi: donne un miroir à la vie. Donne une heure à l'enregistrement de tes impressions, à l'examen silencieux de ta conscience... Il est doux de fixer ces joies qui nous échappent ou ces larmes qui tombent de nos yeux, pour les retrouver quelques années après et pour se dire: Voilà donc de quoi j'ai été heureux! Voilà donc de quoi j'ai pleuré! Cela apprend l'instabilité des sentiments et des choses...» (Lamartine)

mardi 8 février 2011

L'énigme qu'est l'Autre...

L'énigme qu'est l'Autre recule comme l'horizon à chaque pas que tu fais vers lui. (Christiane Singer)

lundi 7 février 2011

samedi 5 février

Samedi 5 février : d'où je me trouvais, je n'ai pas pu poster de billet, mais je le fais aujourd'hui, j'y tiens...
Samedi 5 février : malgré une journée très chargée, j'ai eu une pensée très forte et très douce pour deux femmes.
Samedi 5 février : un anniversaire, et une date anniversaire...

Peinture de Modigliani

jeudi 3 février 2011

Il n'y aura jamais assez

Il n’y aura jamais assez
De caresses et de baisers
Sur cette terre
J’aimerais ne partager
Que douceur tendresse et paix
Ma vie entière
Ni toi ni moi ne sommes faits
Pour la guerre
Nous sommes faits pour marcher
Résolument vers la lumière
Je ne veux plus entre toi et moi
Une quelconque intifada
Je ne veux plus te parler sabre
Je veux la grande paix sous les arbres
J’veux respirer l’air du matin
Tout frais, tout neuf qui fait du bien
Je veux remplir mes poumons d’air pur
J’veux de l’amour et pas des murs
De janvier jusqu’en décembre
Je ne veux naviguer que tendre
Je ne veux plus la moindre fusée
De longue ou de moyenne portée
Je veux un ciel bleu dégagé
Que le soleil puisse y jouer.

Julos Beaucarne


Allez visiter son blog, il y a de si belles choses. 
C'est ici --> ; Julosland

mardi 1 février 2011

Le calme et le silence

Que l'on fasse l'amour ou du bricolage, le calme et le silence améliorent la réflexion et la qualité de l'expérience. Il faut sérieusement haïr quelqu'un pour le tuer en silence, il faut aimer profondément pour faire l'amour sans mot dire ni dire un mot. Il faut être bien sûr de soi et de ses convictions pour agir dans le calme, loin de la spontanéité apparente du vacarme.
(Bernard Arcand)

lundi 31 janvier 2011

Regarder l'enfance


Jusqu'aux bords de ta vie
Tu porteras ton enfance
Ses fables et ses larmes
Ses grelots et ses peurs

Tout au long de tes jours
Te précède ton enfance
Entravant ta marche
Ou te frayant chemin

Singulier et magique
L'œil de ton enfance
Qui détient à sa source
L'univers des regards

Andrée Chedid

Chacun a sa manière de goûter le bonheur

Chacun de nous, en ce monde, a sa manière de goûter le bonheur qui n'est pas du tout celle du voisin ; et c'est un lamentable travers que de vouloir forcer ceux que nous aimons à être heureux à notre guise et non à la leur.
(Hyacinthe de Charencey)

mercredi 26 janvier 2011

Notre grande erreur est de...

Notre grande erreur est d'essayer d'obtenir de chacun en particulier les vertus qu'il n'a pas, et de négliger de cultiver celles qu'il possède. 
(Marguerite Yourcenar)

lundi 24 janvier 2011

Oui, et Non

"Oui" et "Non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d'examen.
(Talleyrand)

Il n'a pas tort, Talleyrand... Il faut apprendre à savoir dire non, mais il faut savoir dire oui, aussi ! Pas toujours évident... :-)

dimanche 23 janvier 2011

La géographie humaine

Jamais on ne pourra oublier le lieu d'un bel amour, le décor d'une joie profonde ou le contexte d'une tendresse. C'est à travers de telles histoires que la géographie devient humaine.
(Bernard Arcand)

mercredi 19 janvier 2011

Je l'aimais...

Il y a quelques mois, j'avais pris à la bibliothèque le livre d'Anna Galvada: "Je l'aimais". Un livre fort, émouvant, dérangeant...
Samedi dernier, j'ai acheté le DVD du film tiré de ce livre, film réalisé par Zabou Breitman, et dimanche soir, je l'ai regardé. Je n'ai pas été déçue, le film est fidèle au livre. Aussi poignant, aussi émouvant, aussi dérangeant. Daniel Auteuil et Marie-Josée Croze y sont magistraux.



Le résumé du livre --> ici
La critique du film --> ici

L'amour, c'est un oiseau...

L'amour ne se conclut pas, comme un marché. L'amour, c'est un oiseau. Imprévisible, fantasque. Fragile aussi, et périssable. Et cet oiseau, pourtant, d'un seul battement d'ailes, allège nos existences de tout le poids de l'absurdité.
Louise Maheux-Forcier - Paroles et musiques (1973)

mardi 18 janvier 2011

Ne transformons pas en énigmes les choses les plus simples...

Le monde n’est-il pas déjà assez rempli d’énigmes, pour qu’on ne transforme pas en énigmes les choses les plus simples.
(Goethe)

lundi 17 janvier 2011

Tout le monde devrait écrire

Le plus beau de l'écriture, c'est cette tension entre ce qui est écrit et ce qui est à écrire, c'est l'usage d'une liberté qui prend ses risques en laissant ses traces.
(Georges Picard)

jeudi 13 janvier 2011

Un peu de notre secret

Chacun de ceux que nous avons aimés emporte avec lui un peu de notre secret.
(Jean Rostand)

mardi 11 janvier 2011

Les orgueilleux (scène de la danse)

Les Orgueilleux est un film de Yves Allégret, sorti en 1953.
Ce film, je l'ai vu et revu. Gérard Philipe et Michèle Morgan y sont magnifiquement beaux et troublants. Deux êtres que tout sépare, mais que l'Amour finira par réunir.
Voir détails sur ce film --> ici

Rien n'est digne de certitude

Si vous êtes certain, vous vous trompez certainement, parce que rien n'est digne de certitude ; et on devrait toujours laisser place à quelque doute au sein de ce qu'on croit ; et on devrait être capable d'agir avec énergie, malgré ce doute.
(Bertrand Russell)

dimanche 9 janvier 2011

C'est ça, la vie

Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie.
(Hwang Sok-Yong)

jeudi 6 janvier 2011

Chaque personne est un mystère

Chaque personne est un mystère.
C'est Michel Tournier qui observait :
« Chaque personne gagne à être connue : elle y gagne en mystère. »
(Colette Nys-Mazure)

mardi 4 janvier 2011

L'Amitié

Nul ne peut grandir librement dans ce monde, ni mener une vie pleine de richesses, sans se sentir compris par au moins une personne.
(Paul Tournier)

Citation tirée d'un petit recueil sur l'Amitié, qui m'a été très gentiment offert par une Amie... Elle se reconnaîtra... :-)

dimanche 2 janvier 2011

Bonne année 2011 !

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir
Et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d'aimer ce qu’il faut aimer
et d'oublier ce qu'il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil
Et des rires d'enfants.
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, 
à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite d'être vous.

Jacques Brel


Meilleurs voeux pour l'année 2011 !

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne