mardi 14 octobre 2008

Mon week-end

Je viens enfin vous raconter un peu mon week-end à Besançon.
Trois jours chargés en joie et en émotion.
Tout d'abord, bien sûr, j'ai retrouvé mon petit-fils Timothé. Il est trop mignon. C'est le plus beau des bébés... ce ne peut être autrement...

Et puis, lundi matin, le papa de Timothé soutenait sa thèse, et il l'a brillamment soutenue, puisqu'il a eu la mention "très honorable" (le must) + les félicitations du jury. Et voilà ! Qui aurait cru, il y a 29 ans, que ce tout petit bébé prématuré de 7 mois, pesant guère plus de 2 kgs, allait devenir un jour... médecin...


Voilou... Belle journée à vous tous, et de GROS BISOUS !

20 commentaires:

  1. Je comprends ta joie et ta fierté!

    Bravo au petit! ;-)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. voila quelque temps que je n'étais pas venue sur ton blog.
    quel plaisir de te voir si heureuse. félicitation à ton fils pour sa thèse et chouchoute bien ton "petit bébé "
    bises

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravie pour toi et comprends ta fierté autant devant le grand que le petit.
    Félicitations au grand, s'il est aussi chaleureux que sa maman, ce sera surement un bon médecin, humain pour ses patients.
    Bisous et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Françoise... Qui est le plus fier des trois ???
    La Mamie, je constate...

    RépondreSupprimer
  5. Tu nous fais un grand honneur de partager tes grands bonheurs.
    Et je comprends ta grande joie que de voir réussir son enfant.
    Bisous au petit bout... et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  6. Oh! Francoise, comme tout est exquis dans cette relation...
    Tu as en effet de quoi être fière du tout petit et du grand...
    Toutes mes félicitations.
    Bonne soirée.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Françoise
    J'imagine les sentiments qui se bousculent dans ton coeur
    Tu es rayonnante de ce qui se passe autour de toi! tu as raison, ce sont des moments uniques
    Je t'embrasse Françoise
    Chantal

    RépondreSupprimer
  8. Francis deux trois14 octobre 2008 à 21:28

    Félicitation à Rémi.Tu peux être fière de ton fils.Ca se voit sur la photo que la maman est heureuse.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  9. Toutes mes félicitations douce Françoise , tu as de quoi être fière que dieu te les garde!

    RépondreSupprimer
  10. Félicitations à toute la petite famille...ça s'arrose !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  11. félicitation au fiston, à la mamie et un bisou à Timothé!

    RépondreSupprimer
  12. Cela fait chaud au coeur de te sentir si heureuse !
    Bravo pour ton "grand" et son merveilleux succès ! FELICITATIONS !
    Quant au Bébé, c'est le petit magicien de toute la famille !
    Je t'embrasse fort !

    RépondreSupprimer
  13. Oh ! Françoise, comme je suis heureuse pour toi, ces bonheurs qui te donnent un sourire si épanoui.
    Je t'embrasse très très fort.

    RépondreSupprimer
  14. Un gros merci à vous pour vous être joints à ma joie, à notre joie !
    Très belle journée à vous.
    Je vous embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  15. Oh, comme elle est heureuse notre Françoise, et il y a de quoi.
    Bisous Françoise.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  16. Tu rayonnes de bonheur ranàounette et comme ça se comprend !
    Bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  17. De gros bisous ma petite Françoise, je suis vraiment heureuse pour toi!
    Belle soirée!

    RépondreSupprimer
  18. Merci Marie, Lyse et Tigwenn.
    Belle fin de soirée à vous et gros bisous.

    RépondreSupprimer
  19. "Tu rayonnes de bonheur ranàounette et comme "

    "ranàounette" MDR!!!
    Certainement jétais fatiguée ce jour là lol

    RépondreSupprimer
  20. Oui, petite Lyse, tu devais être très fatiguée... ;-)))

    RépondreSupprimer

Laissez moi des petits mots,
j'aime tant les lire... :-)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne