lundi 12 mai 2008

La mélancolie

13 commentaires:

  1. Bizarre de commencer la semaine avec ce titre, non ?
    En fait, un forum sur lequel j'avais l'habitude d'aller est en train de fermer ses portes... et je suis un peu mélancolique... Nostalgique serait mieux approprié peut-être, nostalgique des bons moments passés avec mes amis forumeurs, mais il faut savoir tourner les pages, n'est-ce pas ? et avancer... alors avançons...

    Et puis, j'aime beaucoup cette chanson de Miossec ;)

    Bonne soirée à vous, et bon mardi pour ceux qui passeront demain.
    Bisous à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Alors un seul remède: tisane d'ancolie !

    RépondreSupprimer
  3. Que je te comprends, ma belle, je suis aussi mélancolique de ce temps-ci, hier je n'ai pas publié de billet, car dimanche était la fête des mêres et mes enfants habitent à l'extérieur de ma ville et j'étais seule pour cette journée et j'avais la mélancolie des si belles fêtes des mères qu'ils me préparaient quand ils étaient à la maison.

    Dommage pour ton forum, il ferme par manque de membres ou manque de temps des organisateurs?

    Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

    RépondreSupprimer
  4. Oui j'ai connu cette mélancolie et elle revient encore de temps en temps :( Mais je n'aime pas cet état, alors je fais tout pour rester positive et en ce moment je vais bien, il faut dire que je rentre de vacances, c'est sûrement pour ça :)
    Je te souhaite une belle journée!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Francoise.
    Me voici aussi de retour.
    Heureusement que tu donnes les raisons de ta mélancolie...
    Ainsi.je suis renseigné.
    Bonne semaine pour toi
    Beaucoup de bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Françoise,

    J'espère que je saurais qui chante cette mélancolie car mon clic ne fonctionne pas. J'espère que ton W.E aura été à la hauteur de tes espérances. Moi je suis restée chez moi et j'ai planté et replanté. Je n'ai d'ailleurs pas terminé et je te laisse pour continuer !

    Bisous !

    PS - alors ? Tu n'as pas aimé ma leçon d'arithmétique ? Pauvre Raymond, il a pourtant fait le maximum pour être clair, tu ne trouves pas ? rires et rires !

    RépondreSupprimer
  7. La mélancolie et la nostalgie n'existeraient pasnon plus s'il n'y avait pas eu aussi, entre les personnes, de beaux moments et des sentiments c'est le revers parfois d'une jolie médaille
    alors......
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Françoise et chacun de vous,
    Surprise de prime abord par ce titre pour un début de semaine.
    Toujours dommage de voir finir quelque chose que l'on aimait bien, mais comme le dit si bien Lyse, s'il y a nostalgie ou mélancolie c'est qu'on a vécu de bons moments et il ne faut garder que le meilleur.
    Merci pour tes visites et petits mots sur mon blog.
    Bisous et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup... on est tous mélancolique de certains, mais il y a la bonne mélancolie et la mauvaise....
    énormes bisous étoilés Francoise

    RépondreSupprimer
  10. Et voilà, je viens de vivre les derniers instants du forum et d'assister en direct à sa fermeture, en compagnie des derniers rescapés de cette grande aventure.
    Oui, vous avez raison, lorsqu'on est nostalgique, c'est que l'on a vécu de super bons moments, et ça, c'est important.
    Merci à tous de vos visites et commentaires, et GROS BISOUS.

    RépondreSupprimer
  11. Et la vie continue Françoise ;)...

    Gros bisous...

    Alain

    RépondreSupprimer
  12. Oui, la vie continue, Alain ;)
    mais un petit manque ce matin tout de même...
    Bisous.

    RépondreSupprimer

Laissez moi des petits mots,
j'aime tant les lire... :-)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne