dimanche 8 juin 2008

Je vous écris...

Quelques mots empruntés au livre de Helen Exley :
Je pense à toi.

Je vous écris ce dimanche soir. C'est le moment que je préfère pour vous écrire, car c'est le moment où j'éprouve le plus grand sentiment de paix et que je descends au plus profond de moi-même, là où mon amour est le plus fort. Vous le savez, c'est alors que j'ai le sentiment que notre amour nous isole en quelque sorte du monde. Il me semble que nous vivons ensemble, profondément, loin de tous les autres, quelque chose que nous ne pouvons ni leur montrer, ni leur expliquer, ni leur enseigner. Du moins, dans les moments les plus profonds, mon amour m'isole-t-il du reste de la terre, et il me fait vous parler de tout mon coeur, de toute mon âme, à vous, et à vous seule.
Walter Bagehot à Eliza Wilson (1858)

Bon début de semaine à vous ! Je vous embrasse.

26 commentaires:

  1. Décidément...
    Je suis troublé par cette lettre mais je suis le seul(pas tout à fait) à pouvoir comprendre.
    Merci Françoise, cent cinquante ans après, aucun mot n'est à changer.
    Bonne nuit, bises.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique cette lettre. Et bien moi aussi, je t'écris pour te dire que je pense à toi en t'écrivant ce com.

    Merci de nous avoir partagé ce magnifique texte.

    Bon lundi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

    RépondreSupprimer
  3. Cette notion d'amour qui isole est très intéressante, et il est à souhaiter que cet amour si grand, tellement fort, ne s'épuise jamais. Le jour où par malheur il disparait, on se retrouve bien plus seul qu'on ne l'a jamais été. C'est tout à fait logique, puisque pendant si longtemps on a cru pouvoir oublier le reste du monde; à force, le monde a fini par se passer de nous.

    L'amour devrait nous permettre d'embrasser le monde, mais à deux.. Jamais de s'isoler...

    Cette lettre est toutefois très belle et très forte dans les sentiments qu'elle exprime. j'aimerais pouvoir écrire de même, mais pour cela faut-il aussi pouvoir véritablement aimer.

    Bonne journée Françoise.

    RépondreSupprimer
  4. Comme tu as raison Alain de dire qu'un amour qui isole deux personnes, le jour, où par malheur, l'un disparait l'autre se retrouve bien plus seul qu'il ne l'a jamais été

    (mais je connais un couple tellement ouvert sur les autres qu'ils en oublient aussi de s'aimer)

    Et puis il y a aussi tout ceux peu doués pour l'amour et qui se font mal tout le temps

    Mieux vaut alors connaître un amour fort, au risque de se sentir bien seul, encore plus seul quand l'autre disparaît, mais qui laisse un rayonnement, celui d'avoir d'avoir aimé et d'avoir été aimé

    Mieux vaut ça que la frustration, de toute une vie, celle de n'avoir connu que le manque auprès d'une personne qu'on n'aime pas et qui ne nous aime pas

    Et de toutes les façons un jour on se retrouve seul

    Ceci dit toi comme moi on théorise (rire ) car l'amour qui se vit prend des nuances multiples

    Moi aussi je trouve cette lettre très belle et très forte dans les sentiments qu'elle exprime

    RépondreSupprimer
  5. L'amour devrait nous permettre d'embrasser le monde, mais à deux.. Jamais de s'isoler..."

    Oui

    RépondreSupprimer
  6. "Ceci dit toi comme moi on théorise (rire ) car l'amour qui se vit prend des nuances multiples"

    Juste remarque, de même que la vie, la nature en général, et tout ce qui n'est pas figé autour de nous.

    Pour le reste, comme tout, et comme toujours, ça se discute, mais ce sujet est si vaste qu'il nous en faudrait des pages et des pages. La preuve, on écrit à ce propos depuis des millénaires déjà ;)...

    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Encore une fois vos commentaires sont tous, je suis sincère, fort intéressants.
    En ce qui me concerne, ma réaction à sa lecture dépend de mon état.
    AVANT, je l'aurais aimé pour son écriture, pour sa finesse et j'aurais essayé d'approfondir son contenu de manière "raisonnable".
    MAINTENANT, je l'aime d'un amour déraisonnable car non mené par la raison.
    MAINTENANT, je baigne dans le texte sans me poser de questions, j'ignore presque son écriture, l'émotion prédomine et me submerge.
    Bonne journée, Françoise

    RépondreSupprimer
  8. Et moi, j'adore vous lire !!! et vous entendre parler d'amour !
    D'ailleurs, le mot AMOUR n'est-il pas le plus beau mot qui existe ?... vous ne me contredirez pas, n'est-ce pas ?... ;-)
    Bon après-midi à vous. Bisous.

    RépondreSupprimer
  9. Et bien si justement (il fallait bien .. lol), je pourrais te contredire, mais tu sais bien que je suis quelqu'un de contradictoire, je me contredis d'ailleurs bien souvent moi-même ;)... Pour toi, l'amour est peut-être le plus beau mot, mais pour beaucoup, il apporte aussi parfois les plus grands des maux...

    Toutefois, puisque tu y tiens tant à ce mot - AMOUR - je te laisse, sans objection et avec la plus grande joie, ce choix qui t'appartient de l'aimer plus que tout autre... ;)

    RépondreSupprimer
  10. Oui, je sais Alain, le mot AMOUR est parfois synonyme de maux, de souffrances, d'attentes, mais il est toujours synoyme du mot : EMOTION, et sans émotion, il n'y a pas de vie, non ? Quel intérêt une vie sans émotion ?... aucun...
    Voilou... bisous.

    RépondreSupprimer
  11. petite âme en peine plus en peine9 juin 2008 à 16:05

    Alain a dit

    "mais tu sais bien que je suis quelqu'un de contradictoire, je me contredis d'ailleurs bien souvent moi-même ;"

    Ah bon t'es quelqu'un de contradictoire ? bin zalor tu m'en apprends !

    Je me sauve j'suis même pas marrante

    RépondreSupprimer
  12. de souffrance, d'attente... de désespoir... ;)...

    Nan mais tu devais t'y attendre à mon intervention, j'en suis certain ;)...

    Une vie sans émotion.. aaah le repos de l'âme... lol; je rigole et je te taquine, mais la vie au sens large n'a pas forcément besoin d'émotions. Pour nous, êtres humains, c'est autre chose je te le concède ;)... Ah faut que je fasse mon "chiant", c'est plus fort que moi... Allez je file, je retourne dans ma tanière, à l'abris des émotions parasites ...

    Petite âme en peine, toi ici.. mais je t'assure que tu es bien souvent très très marrante, et j'aime beaucoup ça quand tu l'es ... mince.. une émotion.. vite je file ..

    ;)

    RépondreSupprimer
  13. ah j'avions point vu .. la petite âme n'est PLUS en peine.. Alors tant mieux ;)

    Je re-file :P

    RépondreSupprimer
  14. Oui, j'attendais ton intervention, Alain. J'adore quand tu interviens.. ;-)

    Au fait, Alain, Petite âme en peine plus en peine, et vous tous qui êtes passés, avez-vous vu que j'avais un peu changé les couleurs de mon blog, et est-ce que vous trouvez que c'est joli ?... Peut-être que vous ne l'aviez même pas vu, en fait... lol.

    RépondreSupprimer
  15. si je pouvais, je mettrais les smileys des "yeux écarquillés" (O.O)°° et celui qui sifflote sifflote...
    J'avoue n'avoir rien vu, ni même entrevu... Bien plus absorbé sans doute par le contenu que par le contenant (oh le faux-fuyant.. lol)...
    Mais globalement, je trouve la présentation actuelle plutôt agréable et chaleureuse...

    Voilà... maintenant je retourne me cacher ;)

    Bises

    RépondreSupprimer
  16. Petite âme en peine... re -en peine9 juin 2008 à 16:51

    Oui, j'attendais ton intervention, Alain. J'adore quand tu interviens.. ;-)

    Bon alors les autres remballez vos commmentaires !
    Je me sauve encore je vais être interdite sur ton blog

    si on avait vu ? na je répondrai pas!

    RépondreSupprimer
  17. Petite âme en peine... re-en peine... être pas contente ?... (clin d'oeil)
    J'aime bien aussi les commentaires de petite âme en peine... re-en peine (grand sourire)...

    Gros bisous à la petite âme en peine... re-en peine, mais qui va être de nouveau Petite âme en peine plus en peine... ;-)

    Alors, comment Petite âme en peine re-en peine trouve-t-elle ma nouvelle tapisserie ?... ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Re (yeux écarquillés) (O O).. lol

    bises

    RépondreSupprimer
  19. petite âme joyeuse9 juin 2008 à 17:43

    Pliée de rire Françounette

    Alain arrête d'écarqiller les yeux t'es pas beau comme ça ! lol

    Ta nouvelle tapisserie est très très jolie Françoise foi de petire âme joyeuse

    RépondreSupprimer
  20. Un bien beau texte, merci de nous l'offrir. De quoi "méditer" (sourire)
    Merci de votre passage.
    La présence d'un chat dès l'accueil est "une belle et bonne chose" (rires)
    Je prends la liberté de mettre un lien vers vous.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  21. J'aime beaucoup ton blog, Francoise! J'aime surtout ta personnalité qui vague a travers lui... Amie nouvelle, Amie gentille MERCI !
    L'Amour et l'Amitié :
    Il n'y a pas longtemps, j'écrivais a une amie capricieuse et trés chere:
    - Ces longs mois passés sous ce lourd silence, ont distillés au fond de moi des petites gouttes ameres. Sans névrose, j'ai réalisé que ce temps m'a été volé et qu'un temps perdu ne revient jamais... Je suis resté les mains vides de notre amitié et l'horloge de mon coeur, apres quelques ratées, a repris son chemin, mais sans élan. Ce fut un temps pour réfléchir...J'aurais voulu reprendre cette allée de ma vie, a l'envers. Il y a trop de chemins inexplorés et trop de choses que je n'avais pas compris... Impulsive, trop donné aussi, sans défenses, trop de maladresse bien sur...
    Je crois au destin, je suis fataliste...Parfois, je n'ai plus le gout de vivre, mais...je n'ai pas encore envie de m'en aller.
    *****
    Je demande Pardon a tous ! Je me suis permise de partager avec vous, ce petit vague a l'âme...
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  22. je pense que cet endroit est avant tout un lieu de partage... pas la peine de demander pardon à qui que ce soit (si je peux me permettre Françoise) et tant que personne n'est insulté ou mal traité, tout peut être "entendu".
    L'amour, l'amitié... les limites à ne pas franchir.. surtout entre un homme et une femme...
    On est tous passé par là un jour cette envie de disparaître, mais il ne faut pas, la vie nos réserve parfos de très belle surprise..
    "Lorsque l'on veut quelque chose, tout l'univers conspire à ce que nous l'obtenions", encore faut-il mettre tout en œuvre pour y arriver... car rien n'est jamais perdu.

    Merci
    ...

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Francoise ! Hier soir j'écrivais un message, et parlais de la lettre écrite a une amie... J'avais signé mon billet : Jaca...
    Je n'aime pas tellement: Anonyme qui dépersonalise un peu les échanges...
    Gros Bisous et Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  24. C'était donc toi l'anonyme, Jaca ? c'est vrai que je me suis demandée...
    Merci en tous cas pour tes mots, et merci à vous tous de vos visites et commentaires.
    Je vous embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  25. Jaca... je t'ai pris pour quelqu'un d'autre... je m'en excuse. Ma réponse était orientée.. mais tu n'as pas du comprendre. Comme dit Françoise, il y a des signes que l'on espère tellement que l'on se met à les voir departout et à les interpréter comme on voudrait... mais non...
    Drole de journée, comme si tout retombait d'un coup.. mais comme a dit un jour alain... "Vaut mieux des fois être fixé que fantasmer". Enfin, ce ne sont pas ses mots, mais son sens!
    Merci
    :-(

    ...

    RépondreSupprimer
  26. Un coucou au bal des anonymes ;)...

    Une s'est dévoilée, l'autre reste cachée derrière sa moue :-( et ses trois p'tits points... Mais paradoxalement, je ne connais pas celle qui se dévoile, mais je reconnais celle qui garde le masque... :D

    Juste pour dire, chère anonyme, n'écoute pas, ou du moins, ne lis pas tout ce que je dis/écris, je raconte tellement de ... bêtises (pour rester poli) ... Françoise peut en témoigner ;)

    Peut-être à bientôt au détour d'un sujet. :-)

    Bonne soirée/journée...

    RépondreSupprimer

Laissez moi des petits mots,
j'aime tant les lire... :-)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne