lundi 5 janvier 2009

Le bonheur

J'ai envie de vous faire profiter d'un cadeau que j'ai eu pour les fêtes : un petit livre avec des citations sur le bonheur.
En voici une première :


Il n'est pas difficile d'être malheureux, ce qui est difficile c'est d'être heureux : ce n'est pas une raison pour ne pas essayer, au contraire ; le proverbe dit que toutes les belles choses sont difficiles.
Alain


Bonne fin de soirée à vous et douce nuit.

18 commentaires:

  1. Bonjour, Francoise.
    Eh! bien, Alain, que je connais bien, tient des propos sur le bonheur que je ne partage pas.
    Quand on est heureux...c'est souvent qu'on l'est devenu sans savoir comment ni pourquoi.
    A chacun son point de vue.
    Mai c'est avec bonheur que je t'embrasse.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Je pense qu'il veut dire que cela peut être tellement facile de se complaire dans son malheur, plutôt que de chercher à s'en sortir. Car pour trouver le bonheur, parfois, il faut oser bouleverser le cours de sa vie, et cela fait peur. Donc on ne change rien, mais on se lamente, c'est plus simple.
    Enfin, je le vois ainsi.
    Merci Herbert pour ta réflexion.
    Bonne journée à toi aussi.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense comme toi, quant à la citation d'Alain..., Tu élabores parfaitement ce que je pense. J'ai noté le point de vue d'Herber...mais je comprends moins bien!
    Je t'embrasse trés fort!

    RépondreSupprimer
  4. pour avoir traversé des moments d'intenses tristesse, je peux dire aujourd'hui que c'est par un travail sûr soi, a force de volonté et d'envie de m'en sortir qu'aujourd'hui je souris a la vie! Je me suis longtemps lamenté sûr mon sort ressassant mes douleurs, m'y complaisant même parceque c'était plus facile que de me battre.... Pourtant je m'en suis sortie!
    Mais il est vrai que le bonheur a un moment de ma vie m'est tombé dessus..... Mais il faut savoir le cultivée, le préserver et surtout en erre conscient si on veut le garder!
    Ma chère Francoise, toi qui me connais un peu, tu sais de quoi je parle!
    Qui aurait dit il y a 1 an j'aurai un avis si positif sûr le bonheur, si optmiste sûr la vie!
    100000000 bisous



    Barbara

    RépondreSupprimer
  5. Ma chère Françoise
    Grâce à Herbert le débat est d'emblée ouvert. J'aime la réponse que tu lui donnes et je la partage ô combien ! Pourtant il n'a pas non plus tort dans sa pensée.
    Le commentaire de Barbara pourrait être le mien, tu vois, on y retrouve vos deux avis qui se complètent et ne se contredisent aucunement.
    Je répondrais malgré tout, que toutes les belles choses ne sont pas difficiles, oh ! non ...
    Bisous à toi ma Françoise
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. @Jaca : je pensais bien que l'on ressentirait cette citation de la même façon, sourire.

    @Barbara : je suis contente de lire tes mots. Oui, tu as bien changé, et j'en suis ravie pour toi. Tu t'es battue, et tu t'en es sortie ! C'est une sacrée victoire, ma belle, et tu la mérites.

    @Fanzesca : Oui, heureusement que toutes les belles choses ne sont pas difficiles. Et Herbert a raison aussi. Parfois, le bonheur peut arriver sans crier gare, et il faut alors veiller à ne pas le laisser s'enfuir...

    Belle soirée à vous, et douce nuit.
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, cette citation est fort vrai...le bonheur est partout, suffit de le voir...
    bonne journée françoise...

    RépondreSupprimer
  8. Pas sûr qu'à Gaza ou bien couché sur le bitume gelé la pensée d'Alain soit d'un grand réconfort...
    Je partage l'avis d'Herbert, le bonheur ne se cultive pas(la pensée positive ou l'espoir si), ne se préserve pas, il faut savoir l'apprécier pleinement quand il est présent.

    RépondreSupprimer
  9. Kikou ma douce, te voilà de retour avec un joli recueil de pensées...

    Merci d'en partager une avec nous.

    Losque j'ai eu mon cancer, une amie m'en a offert un dont le titre est : Destination bonheur (bien être, mieux être, être bien mieux), j'aime beaucoup le lire car toutes les citations sont positives comme je le suis aussi.

    Bises en te souhaitant une belle journée.

    RépondreSupprimer
  10. @Oui, Pierrot, il suffit de le voir et de ne pas le laisser s'échapper...

    @Anonyme : parler du bonheur ne veut pas dire que l'on oublie ceux qui souffrent actuellement, non, on ne les oublie pas, comment pourrait-on ?...
    Le bonheur ne se cultive pas, non bien sûr, mais nous jouons tout de même un grand rôle dans le fait d'être heureux ou pas, non ?

    @Laudith : Tu as donc toi aussi un petit recueil de citations sur le bonheur. Le mien en contient 365, une par jour. Lorsqu'on a eu une maladie telle que la tienne, on doit savourer doublement les moments de bonheur et en profiter pleinement.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  11. Merci :) Delà à dire qu'il y a du bonheur dans la difficulté, ou du moins lorsqu'on en est débarassés !!

    RépondreSupprimer
  12. Le bonheur c'est vrai qu'il vient sans qu'on l'ai voulu
    Si on cherche à saisir le bonheur c'est qu'il n'est pas là Et puis bonheur absolu ça existe pas
    Sauf quand on aime et qu'on est aimé et encore là oui il faut des efforts pour qu'il dure
    C'est si fragile le bonheur
    alors voilà on essaye d'être heureux, le moins malheureux possible c'est selon les circonstances
    Eviter d'être l'éternel insatisfait frustré ..oui echapper à ça
    il y a tant de petites joiee quotidiennes
    Et être avec ceux qu'on aime c'esrt cadeau
    Bisous Françounette

    RépondreSupprimer
  13. @Chess : Merci de ta visite et de tes mots.

    @Lysounette : Oui, le bonheur est fragile.
    Tiens, une autre citation tirée de mon petit recueil :
    La vie en elle-même est une toile vide.
    Elle devient ce que vous peignez dessus.
    Vous pouvez peindre la misère
    ou vous pouvez peindre la joie.

    (Osho Rajneesh - Maître tantrique indien)
    à méditer...

    Bonne soirée, et gros bisous à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  14. Je crois que chacun a "sa" définition du bonheur. Ou plutôt "ses" définitions car elles évoluent au fil du temps et de notre chemin de vie. Du moins en ce qui me concerne.
    Un jour à Nantes et sur des morceaux de papier découpés sur la nappe en papier du restaurant, j'avais demandé à ce que chacun écrive sa définition. Surprenant résultat. Pour ce jour, je vous offre celle lu dans aussi"un de mes cadeaux des fêtes":


    LE BONHEUR, C'EST L'AUTRE ET MOI.
    Soeur Emmanuelle, J'ai 100 ans et je voudrais vous dire...

    RépondreSupprimer
  15. Oui, Louis-Paul, tu as raison, la définition du bonheur est bien personnelle à chacun d'entre nous, en fonction de sa vie, de son vécu, de ses attentes, etc.

    Soeur Emmanuelle... elle a toujours eu les "vrais" mots, ceux du coeur...

    Merci de ta visite. Louis-Paul. Bon week-end à toi.

    RépondreSupprimer
  16. Moi, le bonheur, je le tiens, et je ne lache pas, ah non alors...
    bonne soirée Françoise...

    RépondreSupprimer
  17. Et tu as bien raison, Pierrot !...
    Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer

Laissez moi des petits mots,
j'aime tant les lire... :-)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

FEMMES ET HOMMES

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles...
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l'on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s'il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d'Amour deviennent des mots-couteaux qu'on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd'hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n'est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l'autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d'enfermer l'autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous même
Chacun a son chemin qu'il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d'abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d'énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau...
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne